Publié le 03/12/2013 à 06h00
Par Axel Frank

Entreprendre au féminin

Échanges et témoignages sur le thème de l’entrepreneuriat des femmes.

Marion Barbé et Patricia Dufourcq, conseillères en création d’entreprises, encadrent Sylvie Dupeyron, directrice de BGE Landes, et Rose Lucy, chargée de mission aux Droits des femmes et à l’Égalité.

(Photo A. F.)
Les femmes seraient-elles moins entreprenantes que les hommes ? Les statistiques indiquent que moins d’un tiers des créateurs d’entreprises sont des créatrices. Un sondage réalisé par OpinionWay, en 2012, révèle que lorsqu’elles se lancent, le parcours des femmes relève souvent du parcours de la combattante. Il met en avant deux difficultés majeures : la nécessaire conciliation entre vie professionnelle et vie privée ainsi que la difficulté à convaincre les banquiers.
Pour tenter de redresser cette distorsion de l’égalité entre femmes et hommes, trois ministres - Fleur Pellerin, Najat Vallaud-Belkacem et Geneviève Fioraso - ont présenté, le 27 août dernier, un plan national de développement de l’entrepreneuriat féminin. Avec comme objectif d’atteindre un taux de 40 % de femmes parmi les créateurs d’entreprises d’ici 2017.

Une recette landaise ?
Au sein du réseau des maisons de la création d’entreprises BGE Landes Tec Ge Coop, soutenu par le Conseil général, la proportion de femmes parmi les porteurs de projets accompagnés est de 43 %, soit un taux supérieur à l’objectif gouvernemental. BGE Landes organisait, en partenariat avec la Mission départementale aux droits des femmes et à l’égalité, une soirée, à Ychoux, qui a réuni une quarantaine de créatrices d’entreprises. L’occasion de recueillir des témoignages et de revenir sur des idées reçues.
Bien souvent, lorsque les femmes créent une activité, c’est aussi pour assurer leur propre emploi. Certaines doivent rebondir après un licenciement en milieu de carrière, d’autres se décident pour évoluer dans leur métier. Et il y a toujours l’envie.
Fadila Berkia, une femme au caractère généreux et mère de trois enfants, a réalisé son rêve l’an dernier en ouvrant La Pinède, le restaurant qui accueillait cette soirée, avec un peu d’audace, le soutien de sa famille et l’accompagnement de BGE Landes.

Un accompagnement solide
Depuis vingt ans, les maisons de la création d’entreprise proposent un accompagnement des porteurs de projets, reconnu par de nombreux partenaires. Les dossiers présentés avec un avis favorable permettent bien souvent d’obtenir des prêts. Difficile de savoir si l’accès aux crédits pour les créatrices d’entreprises relève plus d’un sentiment que d’une réalité. Le plan du gouvernement prévoit néanmoins des solutions de financement spécifiques.
Rose Lucy, chargée de mission aux Droits des femmes dans les Landes, soulignait que l’égalité ne va pas toujours de soi en dépit des lois et que le parcours de l’entrepreneuriat au féminin est toujours plus compliqué. « J’ai trois enfants que j’élève seule, cela demande de l’organisation et du courage », confiait Fadila Berkia.
La nécessaire conciliation entre vie familiale et professionnelle est aussi une difficulté. L’artisanat est le premier secteur (42 %) dans lequel les Landaises créent leur activité, avec un nombre non négligeable de métiers du bâtiment plutôt réservés aux hommes. Viennent ensuite ceux du commerce (31 %) et des services (28 %).

nous contacter

BGE Landes Tec Ge Coop
ZA de Pémégnan
BP 57 – 40 001 Mont de Marsan cedex

05 58 06 10 40

nous Situer

Réseaux

Facebook
Google +

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus